Le lieu

Entre ville et campagne, l’Atelier est situé dans le quartier de la Fonderie, à 100 m de l’Université de Haute Alsace. Entre le centre ville historique de Mulhouse et la campagne toute proche, cet espace était, à partir du 19e siècle, un des cœurs industriels de Mulhouse. Le site est traversé par l’Ill, rivière appréciée pour ses promenades et borde « La Plaine sportive » un espace vert préservé, occupé par le stade nautique et de nombreux équipements de sports de plein air.

archives fonds particuliers

Une « Menuiserie » transformée en lofts

Le projet de lofts urbains l’Atelier a choisi d’investir le bâtiment appelé autrefois « La Menuiserie ». Ce "bâtiment" d’une emprise au sol de 1500 m² était consacré à la fabrication et à l’entreposage d'emballages en bois. On y fabriquait les caisses destinées à protéger les moteurs et les machines en partance pour le monde entier. Conçu par l’architecte roubaisien Dubreuil, l’immeuble est un cube sur 3 niveaux, coiffé d’une toiture à 15 travées. Ses poutrelles de fer soutenant des voutains de briques inaugurent la première solution anti-feu de l’époque. La façade, ouvragée est rythmée par les larges baies vitrées encadrées d’arceaux de corniches et de pilastres. La structure porteuse intègre une charpente métallique, une solution novatrice pour l’époque qui annonce la construction des gratte-ciels. Les 144 fenêtres de grandes dimensions qui ouvrent la façade sont encadrées par des appuis en grès et des linteaux de briques en arc segmentaire. Le souci de l’ornementation, hérité du style art déco, se retrouve au niveau des briques jaunes à effet contrastant et des ancres ovales à l’extrémité des tirants. Remarquable par sa valeur patrimoniale, cet édifice est un beau témoignage de l’architecture industrielle du 19ème siècle.

SACM un nom chargé d’histoire

Le bâtiment rénové fait partie des 14 immeubles appartenant autrefois à l’une des plus importante entreprise d’Europe : la SACM (Société Alsacienne de Construction Mécanique). Près de 4000 personnes travaillaient sur ce site. L’entreprise construisait des machines outils, des lignes industrielles complètes destinées notamment au textile ainsi que des locomotives.

A la fin du 19ème siècle, Mulhouse que l’on comparait à Manchester, comptait parmi les plus importantes métropoles industrielles d’Europe. Cette époque a donné naissance à un style architectural très particulier que l’on nomme le « Red bricks factories » ou encore le style New-Yorkais. Il s’agit d’un croisement entre le style art déco caractérisé par un souci de l’ornementation des façades, et les premières constructions à charpentes d’acier. Ces bâtiments imposants dimensionnés pour une activité intense ont résisté à l’épreuve du temps en raison de leur remarquable qualité de construction. Après la fin de l’ère industrielle, certains furent démolis et d’autres restaurés avec bonheur.

Redécouverte du patrimoine industriel

A partir des années 1990, certains bâtiments de l’ère industrielle ont été reconvertis pour accueillir de nouvelles activités orientées principalement vers la culture. Mulhouse qui reste attaché à son passé industriel a logé ainsi son Musée de l’Automobile et son Musée de l’Energie dans des locaux industriels rénovés.

Depuis 2007, le bâtiment « la Fonderie » accueille l’Université de Haute Alsace, dans un mélange de style contemporain et industriel. Ce nouveau campus universitaire ouvert sur le monde, l’innovation et la recherche, donne à ce quartier une nouvelle jeunesse. Le patrimoine n’est plus un décor, c’est un cadre de vie où la modernité dialogue avec le passé.